Martin Luminet


Le à

Il ne s’en cache pas.
Certains y voient la relève d’une scène française bien sage mais Martin a pris l’habitude de faire tout le contraire de ce que l’on attend de lui.
Une chanson violemment sensible qui défait l’amour et rappelle que douceur et douleur ne se tiennent qu’à une lettre près.
Martin Luminet fait partie de cette génération qui dit « Je » pour secrètement dire « nous », qui s’abîme en boite d’ennui mais qui aime de toutes ses forces, qui grandit trop tôt et mûrit trop tard, qui prend de plein fouet le monde qui avance mais qui lutte sournoisement pour l’améliorer.
Cette génération qui fabrique de la beauté avec quelques souffrances.

En partenariat avec la commune de Gleizé